Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Alimentation et cancer : trop d’idées reçues !

Par Brigitte-Fanny COHEN le 22/10/2019


Brigitte-Fanny COHEN

Née en 1972, Chroniqueuse santé

@b_cohen1972

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Une alimentation bien choisie est atout pour accompagner le traitement d’un cancer. Mais certaines idées reçues ont la vie dure. Dans un livre* qui vient de paraître, un médecin spécialiste d’immunopharmacologie, titulaire d’un CAP de cuisine, fait le point.

Le sucre nourrit de cancer : Vrai !

Dr Phillipe Pouillart : Si l’on considère que c’est au même titre que les protéines et les lipides ! Aucun argument ne soutient la thèse qu’un nutriment plus qu’un autre va « nourrir la tumeur » et qu’il faille l’évincer du régime alimentaire d’un patient.

Pratiquer le jeûne, c’est mieux pour supporter la chimiothérapie : Faux !

Dr P.P. : Le principe du jeûne ne peut être recommandé chez un malade dénutri, sans études cliniques dont nous ne disposons pas aujourd’hui.

Le régime cétogène favorise la guérison du cancer : Faux !

Dr P.P. : En cancérologie, ce régime apparaît trop restrictif en diversité alimentaire, et constitue un risque de carence en micronutriments et en glucides. Il en devient dangereux.

Les compléments alimentaires et les huiles essentielles améliorent le bénéfice de la chimiothérapie : Faux !

Dr P.P. : Sauf cas particuliers sous contrôle médical, la consommation de compléments alimentaires et d’huiles essentielles n’est pas recommandée. Leur action sur les traitements peut conduire à une surtoxicité ou, à l’inverse, à leur moindre efficacité.

Les choix alimentaires peuvent augmenter le bénéfice des traitements : Vrai !

Dr P.P. : Le choix des aliments et les techniques de cuisson aident à maîtriser les effets secondaires des traitements mis en cause dans la survenue de la dénutrition, qui n’est pas sans conséquence sur la conduite thérapeutique.

Consommer des produits laitiers stimule le développement du cancer : Faux !

Dr P.P. : Les facteurs de croissance contenus dans le lait sont détruits en quasi-totalité par les procédés thermiques de stérilisation et de fermentation fromagère. Ils ne peuvent participer de façon déterminante au métabolisme cancéreux.


*« Quelle alimentation pendant un cancer ? », par le Dr Philippe Pouillart, éditions Privat/Santé et Bien-être.


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus