Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Stress des examens : attention à la malbouffe !

Par Brigitte-Fanny COHEN le 19/06/2019


Brigitte-Fanny COHEN

Née en 1972, Chroniqueuse santé

@b_cohen1972

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Partout dans le monde, des millions d’étudiants et de lycéens passent leurs examens de fin d’année. Attention aux plats préparés et fast-foods, peu favorables aux performances intellectuelles.



Des chercheurs belges se sont penchés sur la période des révisons, qui s’accompagne en général d’un stress intense.

On s’en doutait mais ces scientifiques l’ont prouvé : ce stress se manifeste souvent par d’incontrôlables fringales d’aliments gras ou sucrés.

Les résultats de leur étude ont été présentés au dernier Congrès européen de l’obésité qui s’est tenu, fin avril en Ecosse. Pour leurs travaux, ils ont interrogé 232 étudiants belges sur le stress ressenti pendant leurs derniers examens en 2017. Et aussi sur leurs comportements alimentaires. Conclusion : 76% de ces étudiants n’ont pas suivi les conseils de l’OMS qui incite à manger 400 grammes de fruits et légumes par jour : ils ont préféré se tourner vers les plats surgelés préparés ou les fastfoods.


Nourrir son cerveau


« En période d’examens, les plats préparés, les fast-foods et les confiseries amènent beaucoup de graisses et de sucres à l’organisme. Et il manque au cerveau des nutriments essentiels, comme des vitamines et des minéraux, pour qu’il puisse se concentrer de manière efficace », souligne le Dr Patrick Serog*, nutritionniste à Paris.

Cette étude répertorie plusieurs catégories d’étudiants : les mangeurs « émotionnels » qui mangent pour se réconforter, les mangeurs « externes » qui se laissent tenter par la vue ou l’odeur d’un aliment appétissant, les déjà « adeptes du sucré et du gras » qui augmentent leur consommation pendant les révisions, les anxieux qui calment leur stress en tombant dans le piège des gâteaux, bonbons et autres barres chocolatées…

Les chercheurs conseillent de miser sur le management du stress.

« Il faut savoir s’arrêter de réviser lorsque le stress pousse à manger. Et s’allonger pour se relaxer en fermant les yeux. On peut aussi pratiquer la « pleine conscience » : on consomme l’aliment en se concentrant sur ce que l’on mange, et non en ingurgitant à toute vitesse n’importe quoi machinalement », explique le Dr Serog.

Ce n’est pas toujours facile mais il vaut mieux privilégier une alimentation équilibrée les jours qui précèdent un examen ou un concours afin de nourrir au mieux son cerveau.


*Auteur de « Faites sauter les verrous qui vous empêchent de maigrir/ Pour en finir avec les kilos émotionnels », avec Roselyne Lévy-Basse, éditions Marabout


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus