Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Le Boom des téléconsultations

Par Brigitte-Fanny Cohen le 08/12/2020


Brigitte-Fanny Cohen

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Le nombre de téléconsultations en France a explosé pour atteindre près d’un million d’actes par semaine en avril dernier, en plein confinement… Au lieu de 10 000 avant Mars 2020. Fin août/début Septembre, l’Assurance Maladie notait environ 150 000 actes hebdomadaires, signe que la pratique de la téléconsultation est durablement entrée dans les mœurs. Consulter à distance, via son écran d’ordinateur ou de smartphone, présente plusieurs atouts. Tout d’abord il suffit de quelques minutes à quelques heures d’attente pour avoir accès à un médecin, à condition d’utiliser une plateforme de téléconsultation (Qare, Livi, Leah, Maia, Mediaviz etc…). « Sur ces plateformes, les praticiens bloquent des créneaux horaires pouvant être réservés par des patients à la dernière minute. Mais si on prend rendez-vous pour une téléconsultation de façon habituelle, par téléphone ou un site internet, le délai d’attente peut être sensiblement le même que pour une consultation au cabinet », précise le Dr Fanny Jacq, psychiatre, directrice de la Santé Mentale chez Qare.


Le 15 pour les urgences


On peut consulter à distance qu’il s’agisse d’un problème occasionnel ou d’une maladie chronique. Les motifs les plus fréquents de téléconsultation sont les cystites, les infections de la sphère ORL (rhume, sinusite, angine…), les gastroentérites et les crises d’angoisse. De nombreux médecins restent prudents, rappelant que si la téléconsultation rend des services, l’examen clinique demeure la base de la pratique médicale. Attention, en cas d’urgence ou de problème sévère, c’est le 15 qu’il faut appeler. Enfin, l’aspect financier n’est plus un frein. « Pour le moment, en raison de la crise sanitaire, les règles du remboursement ont été assouplies », explique le Dr Jacq. Jusqu’au 31 décembre 2021, la téléconsultation est remboursée comme en cabinet même si on consulte un spécialiste, sans passer par le médecin traitant.

 




Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus