Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Cancer du sein : l’alcool un risque méconnu

Par Brigitte-Fanny COHEN le 07/10/2019


Brigitte-Fanny COHEN

Née en 1972, Chroniqueuse santé

@b_cohen1972

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Problème préoccupant en France : plus de 58 000 nouveaux cas de cancers du sein ont été recensés l’an dernier.

Une étude britannique montre que les femmes sous-estiment ou méconnaissent un facteur de risque pourtant important : l’alcool.


Aussi étonnant qu’il puisse paraître, l’alcool peut favoriser la survenue de cancers du sein. Pour preuve, les chiffres avancés par Santé Publique France : sur les 28 000 cas de cancers imputables à l’alcool diagnostiqués en 2015 dans notre pays, 8 100 étaient des cancers du sein. Ce n’est pas rien, mais le public tend à l’ignorer.

Des chercheurs de l’université de Southampton (Royaume-Uni) ont interrogé plus de 200 femmes. Leur étude indique que celles-ci savent bien que l’alcool est responsable de cancers du foie, de la bouche ou de l’œsophage. Elles connaissent aussi le risque d’addiction. Mais seules 20% ont cité l’alcool comme facteur de risque de cancer du sein.



Attention à la prise de poids


« La consommation d’alcool augmente le risque de cancer du sein par différents mécanismes. L’alcool c’est de l’éthanol qui est dégradé par le foie en acétaldéhyde, un produit reconnu comme cancérigène par l’OMS et le CIRC*. Par ailleurs l’alcool impacte l’équilibre hormonal des femmes : il agit sur les récepteurs aux oestrogènes et augmente le taux d’oestrogènes : donc la quantité d’hormones qui stimulent les cellules mammaires et les cellules cancéreuses », explique le Dr Jean-Michel Vannetzel, cancérologue, Président de l’Institut du Sein Henri Hartmann.

Il existe également un mécanisme indirect pour expliquer les liaisons dangereuses entre alcool et cancer du sein : la prise de poids. « Un verre d’alcool, quelqu’il soit, représente 70 calories.

Plus on augmente le nombre de verres, plus on multiplie le nombre de calories. Et plus le surpoids est important, plus on augmente le risque de cancer du sein », souligne le Dr Vannetzel.

Bien sûr, le risque est fonction de la quantité d’alcool consommé. Mais il est aussi lié à la durée de la consommation.

Les dernières études montrent que l’âge auquel les femmes commencent à boire est peut-être déterminant : les jeunes femmes, qui débutent leur consommation dès l’adolescence, seraient plus exposées au risque de cancer du sein. Il serait temps de les mettre en garde.


*Centre International de Recherche sur le Cancer (basé à Lyon)


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus