Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Cancer du côlon : la viande rouge, une fois de plus incriminée

Par Brigitte Fanny COHEN le 27/07/2021


Brigitte Fanny COHEN

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Chaque année en France, on détecte plus de 43 000 nouveaux cas de cancer colorectal, une pathologie qui tue, chaque année aussi, plus de 18 000 personnes. Les facteurs de risque sont nombreux : âge, hérédité, sédentarité, obésité, tabagisme, alcoolisme… Manger trop de viande rouge serait aussi un comportement ennemi du côlon, encore mis en cause par une nouvelle étude, publiée dans la revue Cancer Discovery. Les chercheurs ont analysé l’ADN de 900 volontaires, atteints d’un cancer colorectal. Fait étonnant : tous présentaient une mutation de leur ADN, directement liée à la consommation de viande rouge. En cause, plus particulièrement : des composés chimiques que l’on trouve dans la viande rouge et les charcuteries, pouvant provoquer cette mutation de l’ADN, appelée « alkylation ».


Une mutation de l'ADN


Ces composés sont obtenus à partir du fer et des nitrates, contenus dans ces aliments. Ils peuvent favoriser la multiplication de cellules cancéreuses et le développement d’un cancer du côlon. L'identification de ces changements moléculaires qui peuvent causer le cancer dans les cellules du côlon expliquent l’impact de la consommation de viande rouge dans le développement du cancer colorectal, mais fournirait également de nouvelles voies pour la prévention et le traitement du cancer, souligne Marios Giannakis, l’un des auteurs de cette publication. Autre accusé potentiel, plus connu, mis sur la sellette par plusieurs études : le fer héminique. « C'est lui qui donne la couleur rouge à la viande. Lorsqu’on le digère, il se transforme en aldéhyde qui favorise des mutations au niveau de l'ADN et tue des cellules du côlon et du rectum... sauf les cellules précancéreuses !», précise le Pr David Khayat, cancérologue à Paris. Les autorités de santé préconisent de ne pas dépasser 500 grammes de viande rouge et de charcuteries par semaine.  Comme bon nombre de maladies, plus le cancer colorectal est dépisté tôt, plus il a de chances de guérir. Il est donc fortement recommandé d’effectuer un test de dépistage régulièrement à partir de 50 ans.





Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus