Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

De nouvelles mesures pour faciliter le dépistage du cancer colorectal

Par Brigitte Fanny COHEN le 19/10/2021


Brigitte Fanny COHEN

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Le cancer colorectal est l’un des plus fréquents, avec 43 000 nouveaux cas et 17 000 décès chaque année en France. Dépisté tôt, il a 9 chances sur 10 de guérir. Mais, dans notre pays, seules un tiers des personnes, invitées à réaliser un test, répondent favorablement. « Actuellement le dépistage organisé concerne les personnes de 50 à 74 ans, qui n’ont pas de facteur de risque génétique ou inflammatoire. On leur propose, tous les deux ans, un test de recherche de sang dans les selles», précise le Pr Thierry Ponchon, gastro-entérologue au CHU de Lyon. Jusqu’à présent, il fallait attendre de recevoir une lettre de l’Assurance maladie, puis prendre rendez-vous chez son médecin traitant pour la lui remettre,  et enfin obtenir le test. Depuis 1er Octobre, il est possible de le commander en ligne, et dès le 1er semestre 2022, il sera accessible en pharmacie. Un grand pas en avant pour favoriser ce dépistage !





Augmenter les chances de guérison




Le test immunologique est efficace et simple à réaliser : il consiste à prélever un échantillon de selles et à l'envoyer au laboratoire de biologie médicale dont l'adresse est indiquée sur l'enveloppe de retour  fournie dans le kit de dépistage. « Dans 96% des cas, le test est négatif. S’il est positif, cela ne veut pas dire qu’il y a un cancer mais du sang dans les selles. Il faut alors faire une coloscopie afin de déceler la présence éventuelle de polypes et de les retirer avant qu'ils ne se transforment en cancer. Si un polype a déjà évolué en cancer et qu’on le détecte tôt, plus les chances de guérison sont importantes », explique le Pr Ponchon. Ces nouvelles mesures devraient permettre d’augmenter le taux de dépistage du cancer colorectal. Il est de 29% en France… contre 58% au Royaume Uni et 71,5% aux Pays Bas.  






Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus