Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Coronavirus : feu vert pour les tests salivaires

Par Brigitte-Fanny Cohen le 27/10/2020


Brigitte-Fanny Cohen

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Les images d’interminables files d’attente devant les laboratoires d’analyses médicales ont fait couler beaucoup d’encre. Patients exaspérés, biologistes débordés, résultats qui se font désirer… Une situation préjudiciable pour la bonne gestion de l’épidémie. C’est pourquoi, le 18 septembre dernier, la décision de la HAS a apporté une bouffée d’air : elle a jugé les tests salivaires suffisamment fiables pour être recommandés chez les patients symptomatiques. Néanmoins, l’agence précise qu'ils sont un peu moins efficaces que les tests par prélèvement nasopharyngé. Et qu’ils ne doivent pas être utilisés chez des personnes ne présentant aucun signe de la maladie.

 

48 heures pour le résultat


Les tests salivaires sont plus simples et plus rapides : ils permettent de déceler la présence du matériel génétique du coronavirus à partir d'un simple prélèvement de salive. Un procédé moins invasif et moins désagréable que le prélèvement exigé par le test nasopharyngé : ce dernier nécessite d’introduire profondément un long écouvillon dans le nez. Avec le test salivaire, il faut cracher dans un tube : il peut être fait en médecine générale, on peut le faire chez soi, il suffit comme pour un test urinaire de l'apporter au laboratoire, a affirmé le Pr Dominique Le Guludec, présidente de la HAS lors d’une conférence de presse. C’est pourquoi il est particulièrement recommandé à ceux qui ont des difficultés à accepter le prélèvement dans les narines, notamment les enfants, les personnes très âgées, et celles présentant des troubles psychiques. Mais il faut attendre 48 heures pour obtenir le résultat d’un test salivaire. La HAS vient également d’approuver les tests antigéniques, capables de repérer des protéines du virus en 15 à 20 minutes, à partir d’un prélèvement dans les narines. Ils ont été jugés suffisamment efficaces pour établir un diagnostic chez les patients symptomatiques.

 




Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus