Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Existe-t-il une méthode anti-diabète ?

Par Brigitte-Fanny COHEN le 23/09/2019


Brigitte-Fanny COHEN

Née en 1972, Chroniqueuse santé



En France, 3 millions de personnes présentent un diabète de type2. Mais les études les plus récentes le suggèrent : cette maladie ne serait pas une fatalité.

On est diabétique quand le taux de sucre dans le sang (ou glycémie) est supérieur à 1,26 g/l à jeun. Et pré-diabétique entre 1,05 g/l et 1,26g/l. Une sorte de zone grise qui peut durer entre 5 à 15 ans. Mais les dernières études scientifiques donnent de bonnes raisons d’être optimiste. Elles montrent que, si pendant cette période, un individu change de mode de vie, il peut faire marche arrière dans 60% des cas et éviter le diabète. Comment faire ? En adoptant des stratégies efficaces que certains médecins englobent sous le nom de « méthode anti-diabète ». Elle repose sur deux piliers : l’alimentation et l’exercice physique.

Attention aux sucres cachés

« Dans cette méthode, il faut privilégier les fruits et légumes : ces derniers quasiment à volonté, mais limiter les fruits à deux à trois par jour car ils sont riches en fructose. Lorsque le foie métabolise trop de fructose, il n’arrive plus à métaboliser correctement les graisses qu’il finit par stocker. On peut consommer des sucres s’ils présentent un index glycémique bas, autrement dit s’ils ne provoquent pas une augmentation rapide du taux du sucre dans le sang », explique le Dr Réginald Allouche, nutritionniste et diabétologue à Paris.

Il existe une table des index glycémiques, avec des aliments notés de 0 à 100. Il faut donner la priorité à ceux dont l’index est inférieur à 55. Par exemple fuir les nouilles trop cuites (80) et préférer les pâtes al dente (55). « On peut aussi consommer des graisses insaturées comme l’huile d’olive et surtout l’huile de colza ou de noix, riches en Oméga 3. Ces derniers ont une action anti-inflammatoire et permettent de lutter contre cet état inflammatoire qui caractérise le pré-diabète. Il faut écarter au maximum les aliments industriels, bourrés de sucres cachés », précise le Dr Allouche.

L’activité physique est l’autre volet de cette méthode qui en exige 50 minutes trois fois par semaine au minimum. « Dans les 25 premières minutes, on brûle les graisses stockées dans le foie. Dans les 25 suivantes, on s’attaque aux graisses de la ceinture abdominale. Si on arrive à faire diminuer le tour de taille, on diminue aussi les risques de diabète », poursuit le Dr Allouche.

Attention, il ne s’agit pas d’une méthode express. Il faut modifier ses comportements en profondeur et sur le long terme. On peut ainsi éviter ou retarder l’apparition de cette maladie préoccupante, susceptible de s’accompagner de complications. Le jeu en vaut bien la chandelle.


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus