Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Maladies des ongles : quand consulter ?

Par Brigitte Fanny COHEN le 28/09/2021


Brigitte Fanny COHEN

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Ils nous servent des dizaines de fois par jour pour attraper de petits objets, boutonner sa veste, lacer ses chaussures, se gratter… Mais des maladies peuvent s’y installer comme la mycose ou le psoriasis. Ce ne sont pas les seules, loin de là. « Parfois des maladies générales, comme le diabète, retentissent sur leur santé. Parfois ce sont des médicaments, pris en comprimés ou en injections, qui les maltraitent à distance. L’ongle peut être aussi le siège de tumeurs malignes – oui, des cancers !- ou bégnines. Sans oublier le stress et les chocs psychologiques qui ont, comme sur les cheveux, des répercussions visibles sur les ongles », explique le Dr Sophie Goettmann, dermatologue, spécialisée dans les pathologies de l’ongle, auteur et illustratrice de « Vos ongles, tout un monde… ».*



La ligne rouge




Il est donc important d’entretenir ses ongles pour qu’ils restent en bonne santé, et de consulter lorsqu’ils tombent malades. « il faut être vigilant dans de nombreuses situations : onglé décollé, strié, dédoublé, pigmenté, incarné, tacheté… Attention en particulier quand une ligne verticale noire apparaît dans l’ongle : cela peut correspondre à une activation de la pigmentation de l’ongle -c’est bénin- ou  plus rarement à un grain de beauté de la matrice ou un mélanome, plus rare, qui guérit, au stade de ligne, avec un traitement précoce. Attention à une ligne rouge qui se modifie : elle peut être aussi le signe d’un mélanome », avertit le Dr Goettmann. Même si la plupart des pathologies de l’ongle se soigne efficacement, il faut consulter sans tarder. Le podologue, surtout pour un ongle incarné débutant, rouge et douloureux. Le médecin généraliste, principalement pour un panaris ou un ongle incarné débutant. Le dermatologue, pour toutes les affections des ongles (maladies dermatologiques, infections, problèmes mécaniques et traumatismes, tumeurs…). Et parfois le chirurgien : les spécialistes de la main opèrent aussi les ongles incarnés, les tumeurs et surtout les accidents et traumatismes sévères.


*éditions Actes Sud 







Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus