Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Envie de décrocher ? Les atouts du Mois sans tabac

Par Brigitte Fanny COHEN le 16/11/2021


Brigitte Fanny COHEN

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Le tabac
continue à tuer chaque année en France plus de 75 000 personnes et
représente la première cause de mortalité évitable. 
Le Mois sans tabac, lancé en 2016 en
France, propose un défi aux fumeurs: s’arrêter pendant tout novembre.
L’avantage est double. Le fumeur n’est pas seul pour tenter d’arrêter,
puisqu’il sait que de nombreuses autres personnes participent à l’opération et
qu’il bénéficie d’un accompagnement quotidien au sevrage. Et s’il tient tout le
mois, il aura de grandes chances d’atteindre son objectif : en effet, un
mois est considéré comme une durée
essentielle. Si elle est atteinte, elle multiplie par 5 les chances d’arrêter
de fumer : au-delà, les symptômes de manque -nervosité, irritabilité- et
par conséquent la dépendance sont réduits.




Une ligne téléphonique gratuite




Cette année, le mois sans tabac offre une
nouveauté : les inscrits sur le site
le site font-family:Times New Roman,serif>www.tabac-info-service.fr pourront bénéficier d’un accompagnement
personnalisé et accéder à un entretien d’aide à l’arrêt du tabac lors
d'une consultation physique. «none windowtext 1.0pt;mso-border-alt:none windowtext 0cm;padding:0cm>L'aide
d'un professionnel de santé augmente de 70% les chances de réussir son sevrage
»,
explique Santé Publique France, rappelant que, comme les années précédentes,
les fumeurs auront aussi accès à une ligne téléphonique gratuite d'aide à
l’arrêt du tabac: le 39 89. Le Mois sans tabac est aussi l'occasion de mener
campagne pour les associations, comme vient de le faire La Ligue contre le cancer :
elle demande au gouvernement d'interdire par décret le fait de fumer aux abords
de tous les établissements scolaires. Objectif :  mso-border-alt:none windowtext 0cm;padding:0cm>dénormaliser la consommation de tabac auprès des
enfants et adolescents. «mso-border-alt:none windowtext 0cm;padding:0cm>Le tabagisme chez les jeunes,
bien qu'en baisse, demeure préoccupant: environ 200.000 d'entre eux commencent
à fumer en France tous les ans
», a expliqué la Ligue dans un
communiqué.




Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus