Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Stress et sommeil

Par Annabelle L. le 05/02/2020


Annabelle L.

Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Institut National du Sommeil et de la Vigilance


Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est une réponse de l’organisme aux exigences de l’environnement, il s’agit donc d’une réaction défensive d’alarme qui signale à l’organisme que son bien être est menacé. Le stress est par conséquent un phénomène normal et neutre qui nous permet de nous adapter à certaines situations et exigences de la vie courante. En revanche, lorsque le stress perdure trop longtemps de manière trop intense et que le sujet ne trouve pas de solution, l’organisme s’épuise : c’est à ce moment que le stress devient pathologique. Il existe donc bien un bon stress, qui aide à s’adapter, et un mauvais stress où la personne est débordée et incapable de faire face.


Quels sont les effets d’un stress chronique sur le sommeil ?

Les troubles du sommeil sont l’un des symptômes physiques engendrés par un état de stress chronique, au même titre que les douleurs (coliques, maux de tête, douleurs musculaires, etc.), les troubles de l’appétit, de la digestion, ou sueurs inhabituelles… En agissant sur différentes fonctions physiologiques qui augmentent l’éveil, le stress pathologique peut produire un hyperéveil induisant des difficultés d’endormissement et des difficultés à maintenir son sommeil avec un sommeil non réparateur. Les ruminations et inquiétudes liées au stress chronique peuvent également causer une insomnie aiguë risquant d’évoluer vers une insomnie chronique. Chacun peut être affecté par le stress pathologique avec un retentissement en cercle vicieux : le stress affecte le sommeil qui, une fois altéré, accentuera le stress.


Gérer son stress et protéger son sommeil


  • Mieux se connaitre
    : connaître son état de stress et les facteurs impliqués permet une réaction mieux adaptée avant que l’insomnie ne s’installe.

  • Apprendre et comprendre : il est primordial de bien comprendre comment son corps et ses émotions fonctionnent pour s’auto-réguler.

  • Penser différemment : notre attitude face au stress est un puissant levier d’adaptation. L’intensité de la réaction de stress dépend avant tout de la perception et de l’interprétation que nous nous faisons des événements stressants. Devenir conscient de nos croyances irrationnelles permet de changer de registre émotionnel en pensant de manière plus rationnelle et optimiste.

  • Pratiquer des exercices de relaxation basés sur une respiration calme.

  • Éviter l’isolement et s’adapter à sa propre anxiété sans la fuir

  • La phytothérapie peut améliorer la qualité de l’endormissement. Certaines plantes (valériane, passiflore, mélisse, etc.) peuvent être recommandées dans le traitement des insomnies primaires associées à des conseils sur une bonne hygiène de sommeil.



Une insomnie qui se prolonge doit mener à une consultation spécifique auprès du médecin traitant pour réaliser une prise en charge adaptée.


Liste du réseau de soin: ICI


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus