Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Une rentrée des classes sous le signe du coronavirus

Par Brigitte-Fanny Cohen le 08/09/2020


Brigitte-Fanny Cohen

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Gestes barrières, limitation du brassage des élèves, masques à partir de 11 ans …. Un protocole sanitaire rigoureux a été prévu par l'Éducation nationale pour la rentrée des classes. Mais la contagiosité des enfants, surtout ceux de moins de dix ans, divise. Par exemple la Société française de pédiatrie affirme que « les enfants, et en particulier ceux de moins de 10 ans, ne contribuent pas significativement à la transmission de Covid-19 ». En revanche, un collectif de médecins soutient l’inverse. Parmi eux le Pr Karine Lacombe, infectiologue, et le Dr Jérôme Marty, président du syndicat de médecins libéraux. Dans une tribune récente, ils recommandent « le port du masque en lieu clos pour tous les élèves de plus de 6 ans », et considèrent que « les moins de 11 ans sont aussi contaminants que les adolescents ou les adultes ».

Super-transmetteurs ?

L’Académie américaine de pédiatrie, quoique favorable à la réouverture des écoles, penche du côté de ce collectif. Elle s’inquiète de la hausse spectaculaire des contaminations chez les enfants entre le 21 mai et le 20 août aux Etats-Unis: +720% ! Hausse également pour le nombre d'hospitalisations où l'augmentation, dans la population générale, est de +122% mais celle des plus jeunes de +356%. Une étude, menée par des chercheurs du Massachusetts General Hospital et du Massachussetts General Hospital for Children, publiée le 20 août dans le Journal of Pediatrics, va dans le même sens : qu’ils présentent ou non des symptômes de la Covid-19, les plus jeunes joueraient un rôle important dans la propagation du virus. Autre son de cloche de l’autre côté de l’Atlantique : un rapport du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) contredit l’idée que les enfants soient de « super-transmetteurs », même lorsqu’ils ne développent pas de symptômes : les cas de contamination dans le cadre scolaire seraient rares. Les données d’un certain nombre de pays de l'UE suggèrent que la réouverture des écoles (en Juin, NDR) n'a pas été associée à une augmentation de la transmission communautaire, précise Santé Publique France, en commentant ce rapport. Difficile de mettre un terme à cette polémique, tant les études et les enquêtes se contredisent. En attendant, il faut miser sur les gestes barrières et les recommandations sanitaires pour que les enfants bénéficient d’une rentrée la plus paisible possible et retrouvent l’envie d’apprendre.






Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus