Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Pourquoi grossit-on l’été ?

Par Brigitte-Fanny Cohen le 29/06/2020


Brigitte-Fanny Cohen

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Pendant la période estivale, le dogme des trois repas équilibrés par jour a du plomb dans l’aile. Pour beaucoup, le petit-déjeuner des vacances ne ressemble guère à celui du reste de l’année, léger, rapide voire inexistant ! L’été, nous avons tout le loisir d’aller à la boulangerie acheter pain frais et des viennoiseries, et de passer du temps en famille autour de ce premier repas qui peut vite devenir pantagruélique. La prise de poids estivale s’explique aussi par un certain nombre d’erreurs nutritionnelles. « Par exemple, on imagine qu’une salade tomate-mozzarella ou un melon-jambon de Parme constituent des entrées diététiques : c’est loin d’être vrai. La mozzarella est un fromage aussi calorique qu’un camembert à 50 % de matières grasses ! Sans oublier l’huile d’olive qui arrose parfois copieusement l’ensemble. Quant au jambon cru, il apporte deux fois plus de calories que le jambon blanc, tandis que le melon est pour sa part gorgé de sucre », souligne le Dr Pascale Modaï, nutritionniste.




Une facture calorique plus élevée



L’été, on croit également bien faire en mangeant davantage de fruits de saison. Toutefois, ils représentent une source non négligeable de calories, il faut donc se limiter. Attention aux tentations : cornets de glaces, friandises et beignets sur la plage, apéritifs à répétition avec les amis... autant d’occasions qui font monter la facture calorique. Sans oublier les séjours « all inclusive » dans le cadre d’une croisière ou d’un club de vacances avec buffets et boissons à volonté, alcools compris : difficile de résister! « Quand on a l’œil rivé sur sa balance, il est nécessaire de compenser la prise de calories par un surplus d’exercices physiques. Le farniente à la plage nous détend, mais n’aide pas à éliminer les graisses de la veille ! Nager dans la mer ou la piscine peut être une bonne solution pour retrouver un équilibre », conseille le Dr Modaï. On peut aussi « économiser » un repas : pendant les vacances, lorsqu’on se lève en fin de matinée, on peut sauter le petit déjeuner et passer directement au déjeuner ou au brunch. Il faut aussi déculpabiliser : si on ne souffre pas de surpoids, on a le droit de se faire plaisir. Les excès alimentaires, et les deux ou trois kilos qui s’en suivront, seront vite perdus et oubliés, une fois le travail repris et la routine quotidienne réinstallée.


Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 



Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus