Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Stimuler son cerveau pour prévenir Alzheimer

Par Brigitte-Fanny Cohen le 21/09/2020


Brigitte-Fanny Cohen

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Le cerveau humain est composé de plus de 80 milliards de neurones qui forment un vaste réseau interconnecté. Dans 1 cm3 de tissu cérébral, on dénombre environ 10.000 milliards de  connexions nerveuses. Mais en vieillissant certaines d’entre elles disparaissent. Pas de panique pour autant ! Les études scientifiques les plus récentes affirment que de nouvelles connexions peuvent se créer pour lutter contre le déclin cognitif et renforcer la mémoire. Mais comment susciter la création de ces nouveaux réseaux et favoriser ce que les scientifiques appellent la « plasticité cérébrale » ?

La mémoire dans l’assiette

Il faut tout d’abord miser sur les activités de l’esprit. Inutile pour autant de devenir un grand intello !  « Jouer au bridge, discuter avec ses enfants de l’actualité, jardiner…Tout est intéressant à condition d’y trouver du plaisir et du lien social. Car les interactions sociales sont primordiales pour améliorer sa mémoire », souligne le Dr Olivier de Ladoucette, psychiatre, président de la Fondation Recherche Alzheimer. Mais c’est aussi dans l’assiette que la mémoire va puiser ses forces. Il a été montré que le régime méditerranéen  participe à prévenir les maladies neurodégénératives. « Il est riche en fruits et légumes et donc en antioxydants, et pauvre en graisses saturées (celles de la viande rouge par exemple). Or, en grandes quantités, ces graisses bouchent les vaisseaux, notamment les vaisseaux cérébraux», explique le Dr de Ladoucette. Et c’est aussi pour cela qu’il faut pratiquer une activité physique régulière : pour mieux oxygéner et protéger ces millions de vaisseaux qui parcourent le cerveau. Sans oublier le sommeil : une des clefs de la mémoire. Les informations que l’on enregistre dans la journée sont traitées, par le cerveau, lorsque l’on dort. Donc attention aux nuits trop courtes qui provoquent fatigue et oublis! Attention aussi aux apnées du sommeil et aux insomnies qu’il faut traiter pour prévenir les troubles de la mémoire. A rajouter à ce programme: la lutte contre certaines addictions. Le tabagisme endommage les vaisseaux du cerveau et l’alcoolisme détruit les neurones : un duo de toxiques, destructeur pour la mémoire !



Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus