Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Vaccin contre la grippe : à ne pas négliger cette année.

Par Brigitte Fanny COHEN le 02/11/2021


Brigitte Fanny COHEN

Chroniqueuse santé 

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


Chaque année en France, la grippe saisonnière touche plus de 2 millions de personnes. Et en tue environ 10 000 soit de façon directe, soit de façon indirecte en aggravant des pathologies déjà existantes, principalement chez des personnes âgées. Si l’hiver 2020-2021 s’est illustré par une quasi-absence de circulation de la grippe en France et dans le monde, cette maladie n’a pas pour autant disparu.  « Du fait des gestes barrières à l’échelle de la planète, il y a eu très peu de cas de grippe l’an dernier, notre immunité n’a donc pas été stimulée. Et comme la circulation des virus grippaux est imprévisible, il est indispensable que les personnes concernées se fassent vacciner cette année pour être protégées en cas d’épidémie», conseille Pr Elisabeth Botelho-Nevers, chef du service d’infectiologie du CHU de Saint-Etienne. 




Des virus différents



La vaccination antigrippale est recommandée aux personnes âgées de 65 ans et plus, aux adultes et enfants souffrant de pathologies chroniques, aux personnes obèses, aux femmes enceintes, mais aussi à l’entourage des personnes immuno-déprimées et des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave. Cette nouvelle campagne survient au moment où il est question d’une troisième dose de vaccin contre le coronavirus. « Les personnes concernées par une dose de rappel contre la COVID-19 sont également, dans la majeure partie des cas, des personnes à risque de grippe grave. Néanmoins, le vaccin contre la COVID-19 n’assure pas la protection contre les virus grippaux. Ce sont des virus différents, il faut donc deux vaccins pour être protégé au mieux », souligne le Pr Botelho-Nevers. La Haute Autorité de Santé précise que ces deux vaccins peuvent être administrés dans le même temps, avec une injection dans chaque bras.tttttt






Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus