Préparations Magistrales
by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être by Aprium

Votre Dose Quotidienne de Bien-être

ARTICLE

Vivre avec un eczéma des mains

Par Brigitte-Fanny Cohen le 05/06/2021


Brigitte-Fanny Cohen

Chroniqueuse santé

Experte en actu santé, Brigitte-Fanny Cohen rédige chaque jour des chroniques sur les innovations thérapeutiques et les astuces pour venir à bout des maux du quotidien.


L’eczéma chronique des mains n’est pas une mince affaire : il complique les gestes de la vie quotidienne pour 85% des patients qui ont des difficultés pour cuisiner, se laver, se maquiller, conduire ou s’habiller. Il perturbe aussi la vie professionnelle de 79% d’entre eux. A tel point que 38% sont obligés de recourir à une reconversion professionnelle. Pire : pour 92%, il crée un sentiment de honte, altère la vie sociale et la sexualité. Ce sont les résultats d’une enquête intitulée « Le fardeau de l’eczéma chronique des mains sur la vie quotidienne ». Cette maladie peut n’affecter que les mains. Ou survenir dans un contexte d’eczéma plus généralisé. Elle s’exprime par des alternances de crises ou poussées (où la peau est rouge et démange) et d’accalmies (où la peau présente un aspect sec). 

 

Les produits ménagers ou professionnels


« L’eczéma chronique des mains s’explique par des causes génétiques, autrement dit le terrain atopique que l’on retrouve aussi dans l’asthme. Et par des causes allergiques, par exemple les teintures pour les coiffeuses ou le port de bijoux fantaisie. Ces deux causes concourent à provoquer cet eczéma. Mais le stress est aussi un facteur de risque important », souligne le Dr Pierre-André Bécherel, dermatologue à Anthony (92). Les produits ménagers, le froid tout comme l’excès de chaleur peuvent aussi le provoquer ou l’aggraver. Pour les formes modérées, les crèmes à la cortisone restent le traitement de référence. « Mais quand l’eczéma est sévère, on peut proposer des immunosuppresseurs, sous forme de comprimés. Ou encore des biothérapies, par voie injectable. Ces médicaments sont efficaces », poursuit le Dr Bécherel. Difficile de guérir de cette maladie mais les thérapeutiques actuelles permettent aujourd’hui de mieux la contrôler et de mieux l’accepter.

 





Retrouvez-nous sur: Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Twitter 


Partager


Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus personnalisés, analyser notre trafic et optimiser nos services. En savoir plus